Si tous les championnats sont arrêtés, la Jeep Elite et la Pro B n’ont pas encore officialisé les classements définitifs. Ce qui n’a pas empêché les clubs de haut niveau dans la Loire à commencer leur recrutement.

Si le début du printemps est d’habitude le moment de toutes les discussions sur la saison d’après, la situation sanitaire extraordinaire a obligé les clubs à revoir leurs méthodes, quitte à parfois officialiser en avance les premières recrues. La Chorale de Roanne saura fin mai si elle sera toujours en Jeep Elite lors de l’exercice 2020-2021. Si la tendance est plutôt pour un maintien, le club roannais a d’abord officialisé une recrue, le meneur Sylvain Francisco, avant de se montrer beaucoup plus prudent.

 

La Chorale de Roanne doit s’armer… de patience

 

La Chorale attend désormais la décision de la Ligue Nationale de Basket pour dévoiler les contours de son futur effectif. Pour Saint-Chamond, certain de jouer en Pro B la saison prochaine, le mercato fut très agité. Théo Bouteille a rempilé pour deux ans de plus, tandis que Matteo Légat, pur produit du SCBVG, quitte la Loire. Autre figure du club, Jean-Stéphane Rinna va également quitter l’effectif d’Alain Thinet. Deux recrues ont été pour l’heure annoncées : Mohamed Queta (Toulouse, NM1) et Sofiane Briki (ASVEL). Pour l’Andrézieux-Bouthéon Loire Sud, seule équipe ligérienne en NM1 la saison prochaine, les mouvements ont également été nombreux depuis mi-mars. Michel Joly (Phenix Basket Roche/St Etienne) et l’ancien montbrisonnais Rosaire Malonga (Kaysersberg) débarquent à l’ABLS, qui a par la même occasion prolongé Henry Preira, Loïc Piotrowski, Nadyr Labouize et Tom Foucault.

 

Nouvelles histoires pour Feurs et Montbrison

 

De leur côté, les Enfants du Forez ont fait le choix de repartir en septembre en NM2. Un nouveau départ lié à des raisons économiques évidentes suite au COVID-19. Si les mouvements n’ont pas encore été communiqués, Feurs pourra compter sur un nouvel entraîneur en la personne de Romain Tillon. Au BCMF, le changement a été radical. De nombreux départs, dont ceux d’Olga Maznichenko et de Maaja Bratka. Tina Trebec, internationale slovène, Maelis Martinet, Kanelle Mahobah, Sirine Mehadji et Natalia Farkasova font partie des recrues du club en Ligue 2. L’effectif de Corinne Benintendi pourra également compter sur l’Américaine Dekeiya Cohen. Enfin, le Roannais Basket Féminin (NF1) a fait le choix de la stabilité en conservant pratiquement tout son effectif actuel. Seule Clarisse Sahun s’en va, laissant place à la jeune Maeva Anula qui aura certainement sa chance la saison prochaine tout comme la joueuse formée au club Dorcas N’Ganfina qui intégrera l’équipe première en septembre.