Après un confinement de près de deux mois et une longue période sans autorisation de la pratique sportive, (presque) tout est revenu à la normale.

Si nous n’avons pas encore retrouvé le monde d’avant, de plus en plus de disciplines sportives ont retrouvé leurs droits dans le département de la Loire. Ainsi, le football a pu reprendre, à l’image des Verts de l’AS Saint-Etienne qui ont repris l’entraînement le 17 juin. Il en va de même avec l’ABFC, deuxième club du 42, et de tous les autres clubs amateurs ligériens qui ont eu le feu vert pour retrouver l’entraînement. Même chose avec les hippodromes, à Feurs et à Saint-Galmier, qui eux ont eu le droit de ré-ouvrir dès le 11 mai avec de nombreuses contraintes. Ces contraintes justement sont souvent le fruit de contestations, d’étonnement ou de sentiment d’injustice.

Le basket, qui est l’un des sports numéro 1 dans la Loire, n’a pas pu reprendre correctement. Souvent, les salles de sport municipales restent fermées. Toutes les disciplines intérieures ont eu l’autorisation pour pratiquer de nouveau, mais sous certaines conditions, notamment celle de s’entraîner à l’extérieur. Si pour le moment tout n’est pas revenu encore à la normale, et si la situation nationale ne se dégrade pas, il n’y a pas à douter que le sport reprendra sa place comme avant à partir de septembre.