Chaque semaine, Parlons Sports parle de la pratique des sports alors que la France est entrée dans l’ère post Covid. Aujourd’hui place au golf.

Après avoir été interdite pendant le confinement, la pratique du golf a reprise le 11 mai suite à un communiqué de la Fédération Française de Golf. Les golfeurs ligériens ont pu reprendre avec enthousiasme la pratique au sein des 6 clubs de golf du Département. Les règles avaient cependant changé.

La FFG avait, comme beaucoup de fédérations sportives françaises, édicté de nombreuses règles et recommandations aux clubs tout en laissant une certaine liberté. Le port du masque notamment “pourra être exigé“. Il était également demandé aux golfeurs de se munir de gel hydroalcoolique mais pas aux clubs qui pouvaient s’en procurer et en mettre à disposition à leur discrétion.

Les parties pouvant regrouper jusqu’à 4 joueurs ne pouvaient plus en accueillir que 3. En bref, les précautions étaient d’usage et devaient pour la plupart être respectées.

 

Cyril Cottier, gérant du Superflu Golf Club à Saint-Romain-le-Puy a répondu à nos questions concernant la reprise du golf dans la Loire. Il admet que la Fédération française de Golf a répondu aux attentes tout en laissant une certaine marge de manœuvre aux différents clubs.

Avez-vous reçu un geste de la part de la Fédération ou du comité départemental de golf ?

Cyril Cottier : “Déjà, il faut savoir que les joueurs ne pouvaient plus toucher le mobilier sur le parcours. Ainsi, le comité départemental de golf de la Loire nous a offert des mécanismes empêchant les joueurs de toucher le drapeau. Cela faisait partie des mesures sanitaires pour la reprise, c’était donc une bonne chose“.

Les mesures appliquées à la reprise vont-elles continuer ?

C.C. : “Certaines des mesures prises à la fin du confinement vont certainement rester en place, chez nous en tout cas. La réservation des parcours, qui n’était pas du tout en place avant le coronavirus, va persister. Toutes les 15 minutes, une partie pourra démarrer du trou numéro 1, comme nous le faisons actuellement. Cela m’a apporté un certain confort au niveau de l’organisation que je souhaite conserver“.

Ce n’est pas trop contraignant ?

C.C. : “Au final, on applique les règles. Nous avons aussi un restaurant dans le club house où les règles sanitaires sont appliquées, à savoir : port du masque lors de déplacements à l’intérieur du restaurant, gel hydroalcoolique en libre disposition. On essaye de rechercher un équilibre entre les différentes sensibilités face au virus. Je ne sais pas combien de temps on appliquera ces consignes mais nous privilégierons toujours la prudence pour protéger nos joueurs“.

Et pour les compétitions ?

C.C. : “Au niveau des compétitions, nous avons repris hier par une compétition de club, le tournoi condamin s’est déroulé hier dans de bonnes conditions. On a des consignes assez précises, éviter les shots-guns avec des départs simultanés pour ne pas réunir trop de monde en même temps, même en extérieur. On devrait s’en sortir avec ça, en attendant la suite…