Les membres du bureau de l’hippodrome de Feurs sont fiers et heureux de réouvrir.

Lors d’une conférence de presse tenue cet après-midi, les membres du bureau de l’hippodrome de Feurs a annoncé la réouverture du site au public dès dimanche pour les courses prévues. Toujours dans les conditions sanitaires ordonnées par le gouvernement.

Certains le pensait fermé mais il y a bien eu des courses en ce début d’été à l’hippodrome de Feurs, mais à huis clos. “Une sensation bizarre et une chose à laquelle nous n’étions pas forcément préparé” selon Gerard Vacher, président de l’hippodrome. “Les bénévoles ont été fantastiques et se sont beaucoup investis malgré le confinement et les conditions difficiles sans le public” surenchérit le trésorier Daniel Duverger. Après 5 semaines de coupure, les courses avaient en effet reprise dans le but de satisfaire les professionnels du cheval.

La première étape est de retrouver nos partenaires. On va aussi remettre en marche le restaurant dans les conditions prévues par le gouvernement. Ainsi les tables ne pourront excéder 10 personnes et la distanciation sera respectée.” Dimanche 19 juillet, 7 courses auront lieu pour les hippodromes en fête, le départ devrait être donné entre 11h30 et 12h15 pour la première course. L’accès à l’hippodrome est gratuit sauf pour les hommes de moins de 70 ans qui bénéficient d’un tarif très raisonnable de 5 euros.

Plusieurs animations prévues sont également maintenues, des tours de poney pour les enfants, visite des coulisses par groupe de 9, possibilité de parier dans le respect des distances physiques et la traditionnelle grande tombola.

Aujourd’hui, nous réouvrons. On ne va pas mentir, l’hippodrome accuse des pertes sèches estimées à 40000 euros. Réouvrir c’est donc un soulagement et c’est l’occasion pour le public, à la fois de venir voir les courses et se faire plaisir, mais aussi de soutenir l’hippodrome et les courses hippiques en général” assure Virginie Giraud, membre du Conseil d’administration.

Les membres du bureau ont également assuré la tenue des courses prévues “sauf indication contraire ou reprise de la crise sanitaire“. Ainsi le 26 juillet, à partir de 13h30 aura lieu une autre course non prévue mais due à une délocalisation. Ensuite il faudra patienter jusqu’au dimanche 6 septembre et lundi 7 septembre où auront lieu deux jours de course. Enfin, la dernière course de l’année aura lieu le vendredi 9 octobre pour conclure l’année. Une année définitivement maussade pour les courses hippiques et les manifestations sportives en général.