De retour à la tête de l’équipe première du HB Saint-Etienne Métropole, Laurent Benterki évoque pour nous la saison à venir après la frustration de la non-montée en NF1.

* Pourquoi avoir pris le relais de la NF2 ?

L.B. : « C’était très simple dans le sens où les dirigeants de Saint-Etienne m’ont appelé pour me présenter leur projet. Cela faisait un petit moment que je n’avais pas entraîné parce que je suivais mon fils. Vu l’effectif, que je connais assez bien, j’ai décidé de répondre favorablement au projet. La condition c’était d’avoir un adjoint avec moi, ce qui est chose à faite. C’est un ensemble de choses dont l’envie d’entraîner de nouveau, qui m’a convaincu de repartir. »

* Quelle est la stratégie de recrutement pour la saison prochaine ?

L.B. : « On est sur de la continuité, l’une des conditions c’était de garder une grosse partie du groupe. Les éléments essentiels sont là, malgré un ou deux points d’interrogations. Pour le reste on garde pratiquement tout le monde même si l’on perd quelques joueuses. Il y aura d’autres signatures (fin juin), où l’on attend notamment deux ailières gauche. Avoir au moins quatre ou cinq recrues, ce serait très bien. »

* Comment faire passer le sentiment de frustration (le club ne monte pas à cause de la différence de buts) ?

L.B. : « Il y a un règlement qui n’est pas équitable pour nous. Il y n’y a eu qu’un match de disputé avec le premier, c’est une histoire ahurissante. C’est difficile de comprendre l’argumentaire des décisionnaires. On est quand même dans des circonstances exceptionnelles mais on essaye d’aller de l’avant et l’on se projette sur l’année prochaine. La frustration est passée, il y a eu suffisamment de communication sur ce contexte là, il faut que l’on tourne la page et qu’on passe à autre chose. Ce qui a pu aider les filles à passer à autre chose, c’est le changement de staff, un projet de jeu différent, je pense que c’est aussi quelque chose de motivant pour elles de se dire que l’année prochaine le club va fonctionner d’une autre façon. »

* Quelles seront les ambitions de la NF2 pour la prochaine saison ?

L.B. : « On a beaucoup échangé avec les joueuses pendant le confinement pour préciser les rôles de chacun et pour que tout le monde soit impliqué dans la prochaine saison. L’objectif c’est de monter en NF1. Il y a aussi le « vivre ensemble » qui est important. Il faut mettre les ingrédients pour qu’on puisse vivre une belle aventure au niveau du sportif. On ne sait pas encore comment et quand on va pouvoir reprendre, ni comment cela va fonctionner. »