Crédit photo : Thierry Seauve

Maël Brunel fait parti de ces espoirs de l’athlétisme qui n’ont pas encore confirmé. La faute aux blessures à répétition malgré de bonnes performances ponctuelles sur 100 et 200 mètres. Le jeune homme de 23 ans revient en force pendant ce déconfinement et affiche clairement son objectif : Briller lors des prochains championnats de France à Albi les 11,12 et 13 septembre prochains.

  • Comment as-tu vécu ton confinement ?

M.B : “C’était super frustrant. Je sortais d’un stage organisé par la Ligue AURA où j’avais eu de superbes sensations. Le confinement tombe ensuite, plus de possibilité de courir sur piste, rien. J’ai seulement fait un peu d’entretien personnel, muscu et cardio pour ne pas perdre la forme. Mais c’est compliqué de se motiver dans ces conditions.”

  • Quels sont tes objectifs dans cette année un peu spéciale ?

M.B : “Clairement, je suis tourné sur mi septembre et les championnats de France à Albi. Je n’ai que ça en tête. Je bénéficie d’une bonne préparation au CA de Roanne avec mon coach et mon kiné. Mon objectif est d’aller au moins en demi-finales. Mais pourquoi pas plus même si ce sera dur, notamment à cause du changement du mode de qualification (Auparavant les 40 premiers étaient qualifiés, désormais la fédération a instauré des minimas ndlr).”

  • Et à long terme ?

M.B : “Passer pro et signer avec un équipementier, ce serait énorme. Mais sportivement j’aimerais passer au 400 mètres. Je voulais le faire dès cette année mais le confinement en a décidé autrement. Dans l’année qui suit j’aimerais le faire et garder le 100 et le 200 mètres plus pour le plaisir. L’objectif ultime ? Intégrer l’équipe de France de relais 4 x 100 mètres.”