Crédit photo : Giants de Saint-Etienne. Maxime Frery (à gauche avec le numéro 28).

Les Giants de Saint-Etienne sortent d’une saison assez moyenne. Le club de Saint-Etienne sera tout de même toujours en D3 l’année prochaine et aura à coeur de faire une bonne saison. Maxime Frery, le capitaine de l’équipe de football américain stéphanoise a accepté de répondre à nos questions et de faire le point sur l’équipe et les échéances à venir malgré le Covid-19.

 

  • Comment avez-vous géré le confinement et l’arrêt des compétitions collectivement parlant ?
Maxime Frery : “Le confinement a déclenché une fin de saison précipitée. Sans compétition et avec l’interdiction pour le club d’assurer ses entraînements, difficile pour tout le monde de pratiquer. Quelques joueurs se sont quand même réunis pour faire un peu de sport tout en respectant scrupuleusement les gestes barrières et la distanciation sociale. Collectivement on reste tous sur notre faim étant donné qu’on avait à cœur de montrer de belles choses sur le terrain. On essaye de garder cet état d’esprit pour la saison prochaine, mais il a été difficile de passer de 2 entrainements + 1 match par semaine à rien du tout.
  • Quels ont été les changements (entraînements, reprise etc…) depuis le confinement ?
M.F. : “Le déconfinement a permis de reprendre notre cycle de 2 entrainements par semaine, mais avec l’obligation de suivre les préconisations de la Fédération : nombre restreint de joueurs, désinfection des mains avant et après l’entraînement, interdiction de se lancer la balle entre joueur et nécessité de garder 10 mètres entre chaque personne lors de sprints. Autant dire qu’ils s’agissait uniquement de séances de sports sans réellement pouvoir faire du football Américain. Nous sommes à présent dans une phase de repos et les entraînements officiels reprendront fin août/début septembre.
  • La pratique de votre sport va-t-elle être impactée par le covid ?
M.F. : “La COVID a signé l’arrêt de la saison et l’impossibilité de pratiquer des entraînements de football américain, comme préconisé par la FFFA. Depuis, nous n’avons pas pu faire plus que du physique. Si les restrictions restent les mêmes pour la rentrée, nous serons obligés de restreindre les entraînements et de respecter toutes les mesures sanitaires. La COVID impacte notre sport car la pratique ne peut pas se faire dans les meilleures conditions, le football américain est un sport collectif qui demande des échanges de balles et des contacts. Mais avec ces restrictions il est impossible pour nous de faire travailler nos joueurs sur des techniques de jeu (techniques de placages, techniques de lancers/réception de balle, tracés de course…).
  • Quelles sont les nouvelles pour le mercato ? 
M.F. : “Il est encore nécessaire de faire un point individuel avec tous, mais l’essentiel des joueurs devraient resigner. Cette fin de saison a généré un manque chez tous les joueurs. Nous espérons évidemment attirer un maximum de nouveaux joueurs, même sans expérience afin de continuer de nous développer.
  • Quel est votre objectif pour la saison prochaine ?
M.F. : “Nous souhaitons faire une belle saison en D3 tout en continuant à former nos jeunes et gagner de l’expérience. Toujours dans le but de développer le club même dans cette période de pandémie.
  • L’objectif des Giants à long terme ?
M.F. : “Dans notre sport, les clubs fonctionnent souvent par cycles et nous sommes actuellement entre deux. Sportivement, l’objectif est d’étoffer notre effectif et qu’il gagne en expérience afin de viser une montée dans les prochaines années. Mais notre structure cherchent également des bénévoles afin d’améliorer son fonctionnement et son développement. Saint Etienne est une place forte du football américain, puisque les Giants ont été le premier club de province en France. Le club va également développer sa communication sur tout le territoire auprès de différentes cibles : futurs joueurs, institutionnels, partenaires grâce à différents supports.