Saviez-vous que l’actuel 242e mondial à l’ATP (à vérifier le jour de parution) est ligérien ? Peut-être pas. Pourtant Hugo Grenier a toutes les qualités pour monter plus haut.

Le jeune homme a la tête sur les épaules et sait ce qu’il veut. Après le bac, il quitte son entraînement maison pour se consacrer au tennis. Il s’entraîne aujourd’hui au Tennis Elite Center à Cannes mais garde ses racines ligériennes en étant licencié au Tennis Club de La Quérillère à Saint-Just-Saint-Rambert. Le joueur de 24 ans réalise très bien ce qu’il est en train d’accomplir et ne souhaite pas s’arrêter là : « Si je m’attendais à atteindre le top 250 mondial ? Oui, c’était l’objectif mais j’en ai encore d’autres notamment jouer sur les grands chelems ». Avec en ligne de mire Roland Garros, son tournoi préféré. Pourtant sa surface de prédilection reste le dur et sa dernière victoire au tournoi M25 de Saint-Dizier était en salle. Preuve d’un joueur polyvalent qui, à 24 ans, a tout pour aller plus haut.

Celui qui aime beaucoup Thomas Berdych s’est d’ailleurs confié sur sa victoire en novembre dernier à Saint-Dizier, un de ses meilleurs souvenirs : « Il y avait mes proches et Saint-Dizier c’est spécial pour moi parce que c’est là-bas que j’avais pris mon premier point ATP ». Hugo Grenier compte aujourd’hui 208 points au classement ATP à égalité avec un certain Janko Tipsarevic que les amateurs de tennis reconnaitront. Alors que le circuit ATP a repris avec notamment l’US Open, le joueur s’est aussi confié sur la période de confinement qu’il a plutôt bien vécue : « Je pense que j’étais privilégié parce que j’avais la chance d’avoir un terrain de tennis du coup j’ai pu taper un peu et ça m’a permis de passer du temps en famille parce qu’on n’a pas beaucoup l’occasion de rentrer à la maison et de voir sa famille quand on joue sur le circuit ». Le ligérien n’est donc pas resté inactif : « J’ai participé à des exhibitions et surtout au tournoi de la fédération avec les 20 meilleurs français qui s’est déroulé sur 3 semaines en juillet ». S’il admet « ne pas penser à l’après tennis », Hugo Grenier vise à court terme le top 150 mondial puis s’installer dans le top 100. Comme son « pote Stéphane Robert » avant lui.

 

En chiffres :

  • Hugo Grenier est, à l’heure où nous bouclons, 242ème mondial
  • Son “Prize-Money” est évalué à 110 000$ depuis le début de sa carrière
  • Le Montbrisonnais a remporté 60 matchs en 2019

 

Rédigé par Antoine Legros