Ce formateur qui a commencé sa carrière à la Fédération Française de Football a commencé sa carrière d’entraîneur à l’ASSE. Après des passages sur le banc des U17 Nationaux puis en tant qu’adjoint de Christophe Galtier de 2011 à 2016, il passe son diplôme d’entraîneur professionnel et prend en main Evian alors en Ligue 2 avant de passer par l’ABFC, puis Cholet avant de revenir dans la Loire.

“Mettre les joueurs à leur meilleur poste”

Si je devais résumer ma mentalité en tant que tacticien, ce serait par cette phrase. J’ai toujours essayé au cours de ma carrière de mettre les joueurs au poste où ils sont le meilleur. C’est ainsi que collectivement, l’équipe sera la plus forte à mon sens. Cela me permet aussi de changer régulièrement de dispositif sans me forcer à m’adapter à l’adversaire en face.

“Un jeu défensif”

Plutôt défensif. Avec un bloc équipe très serré, un bloc médian car on ne peut pas presser haut tout le match. Du moment que l’on gère bien la profondeur et les appels de l’adversaire, je fais chasser mes joueurs. Notre objectif est de faire sortir le ballon court, on essaye de relancer à la main. L’idée de notre jeu, c’est avoir la possession dans le camp adverse, on procède en passes verticales, pas en passes latérales et l’on force nos attaquants à chercher la profondeur.

“Il n’y a pas de temps faible en N2”

Le jeu ressemble beaucoup à un jeu box to box à l’anglaise. On démarre à bloc et on finit à bloc. Il n’y a pas de temps faibles, il n’y a que des temps forts. On attend donc et on possède dans ces divisions, des joueurs qui sont plus des athlètes. On attend moins de technique mais plus de physique, de vélocité, de rapidité d’exécution. Aujourd’hui, les clubs de N2 ont un fonctionnement quasi professionnel, les différences entre la N2 et la Ligue 2 sont sur des détails. Les matchs de N2 sont impressionnants physiquement.”

“Mes modèles ? Galtier et Ancelotti”

Si je devais citer un coach que j’admire et dont je m’inspire, ce serait déjà coach Galtier. Il m’a tout appris et sa manière de manager est tout simplement impressionnante, j’essaye de m’en inspirer. Ensuite il y a Carlo Ancelotti. Il n’a pas forcément de système prédéfini mais une fois qu’il a son équipe, il ne change plus. En cela je lui ressemble beaucoup. Sa tactique est adaptative. En tout cas, pour terminer, je me rapproche plus de Liverpool que de Barcelone.

 

Ecrit par Antoine Legros