A quelques jours de disputer le 6e tour de Coupe de France, Abdelhak Slimane, coach de l’AS Roanne Parc (R3), nous livre son sentiment sur ce match face au FC Rhône Vallées (R1).

  • Êtes-vous content d’enfin reprendre la compétition ?

Les joueurs sont contents parce qu’ils aiment taper dans le ballon, même si le protocole les a un peu désenchantés. Malgré tout ils sont quand même heureux d’avoir un match, surtout depuis le temps. Moi en tant que coach, franchement je suis dégoûté. Je n’ai aucun plaisir, je ne peux même pas adapter mes séances. Je ne peux rien faire. On a fait seulement trois séances pour reprendre. On ne peut même pas s’entrainer cette semaine. Les joueurs ont tous un entrainement individuel à faire en dehors du boulot ou des études, mais sans dérogation après 18h il est impossible de faire une séance collective.

  • Vous avez entretenu le contact avec les joueurs depuis l’arrêt de la compétition ?

Oui bien sûr ! J’ai un groupe WhatsApp, je leur parle souvent, je les rebooste un petit peu, car quand il n’y a pas de matchs ni d’entrainement, c’est à nous de maintenir le contact avec les joueurs. Donc oui, je suis toujours en contact avec eux, ils s’entrainent toujours. La plupart sont encore en très bonne forme physique. Ce qu’il va manquer sera sur le plan technique. Sans séances collectives avec les joueurs, les automatismes se perdent un peu… C’est dommage, on était en train de peaufiner un très beau jeu.

J’ai eu le dirigeant de l’équipe adverse, le FC Rhône Vallées, au téléphone. La situation est identique pour eux, malgré les deux divisions d’écarts. Ils ont perdu le contact avec pas mal de joueurs.

  • Tactiquement c’est presque impossible de mettre quelque chose en place pour ce match ?

Oui c’est vraiment compliqué. Samedi et dimanche matin on avait séance. Des grosses séances niveau temps mais niveau charge de travail c’était assez léger, car derrière je ne sais pas qui va vraiment suivre la trame que j’ai donné sur trois jours : lundi mardi mercredi entrainement individuel et repos jeudi vendredi. On a parlé du plan tactique et les joueurs m’ont dit qu’ils s’en rappelaient. On a surtout 2-3 joueurs qui sont vraiment clés à leurs postes et tout le reste suit le mouvement. On joue en bloc donc quelques joueurs doivent le garder compact et le reste ça suit. On essaie de ramener les équipes adverses en entonnoir et de les pousser au jeu. C’est un peu la tactique que j’avais mis en place et qui a marché contre Monistrol, et qui a fonctionné depuis le début du parcours d’ailleurs.

  • Selon vous, quelles sont les chances de l’As Roanne Parc de se qualifier au prochain tour ?

Malheureusement pour l’équipe adverse, je pense qu’on a plus de chances qu’on aurait dû avoir sur le papier face à une équipe de R1. Tout le monde est déstabilisé. On peut manger une valise comme on peut gagner avec 2-3 buts d’écarts, comme on peut aller jusqu’aux pénaltys. Vu ces conditions, on a plus de chances qu’on aurait dû en avoir.

Mon adjoint joue à l’US Feurs, donc il est dans la même poule que Rhône Vallées. C’est une équipe très sérieuse, qui joue bien au ballon, avec pas mal de joueurs qui ont des primes. Nous on est promu en R3, on est un petit club de quartier, on vient de monter avec de la rigueur, de l’envie. Ça passe tant mieux, ça ne passe pas tant pis. Le dirigeant adverse m’a dit que mentalement ils étaient très fatigués. Nous ça a été notre force le mental. On l’a vu à Monistrol où on était mené 1-0. C’était chez eux, ils jouaient super bien au ballon, et on a quand même réussit à se qualifier.

Je pars surtout pour faire plaisir aux joueurs. Si on avait dû se déplacer, je pense qu’on aurait fait forfait. L’équipe adverse a aussi hésité. Ils doivent faire 300 kilomètres, ils partent à 6h30 du matin pour être au stade à 11h et jouer à 13h. Pour nous, petit club, avec les frais que ça nous aurait coûté, c’est presque sûr qu’on aurait pris l’intention de boycott le match, comme beaucoup de clubs vont faire. Mais on reçoit donc on va tout donner pour gagner.

Nous remercions Abdelhak Slimane pour sa disponibilité et espérons retrouver son équipe au 7e tour de la Coupe de France. Le match a lieu samedi 30 janvier à 13h.