C’est l’un des pires moments de la carrière de Dominique Rocheteau. Le 15 mai 1982, l’AS Saint-Etienne et le Paris-Saint-Germain s’affrontent en finale de la Coupe de France.

Parti du Forez pour rallier la Capitale, celui que l’on a surnommé l’Ange Vert retrouve son ancien club pour un match décisif. La finale prend un premier virage à la 58ème minute avec l’ouverture du score parisienne signée Nabatingue Toko. L’égalisation des Verts intervient quelques minutes plus tard grâce à Michel Platini. C’est lui qui pensera diriger l’ASSE vers un nouveau trophée en s’offrant un doublé en prolongation (2-1, 99’). Paris pousse, Saint-Etienne résiste jusqu’à cette fameuse 120ème minute. Le Paris-Saint-Germain revient de nul part grâce à un but de… Dominique Rocheteau. Une reprise de volée dans la surface imparable pour Jean Castaneda. La folie est totale dans le Parc des Princes et la rencontre est stoppée par un envahissement du terrain des supporters du PSG. Un moment marquant puisque Paris, avec un autre ancien vert Dominique Bathenay, s’impose 6-5 lors de la séance des tirs au but. Les Stéphanois en ont voulu un temps à l’ange vert avant évidemment de lui pardonner, lui qui a tant apporté au club dans les années 70.