Un derby sous très haute tension. Difficile de penser autrement, tant l’ASSE est plongée dans la crise. 20ème de Ligue 1 avec seulement 3 points et aucune victoire depuis le début de la saison. Une situation complexe, avec les rumeurs d’un licenciement de Claude Puel, en cas de nouveau revers.

Arrivé un jour de derby en octobre 2019, Claude Puel pourrait voir sa fin être provoquée par un derby, une boucle assez atypique. Le natif de Castres vit une période compliquée avec l’ASSE depuis le début de saison. 20ème de Ligue 1, contre une 11ème place la saison passée, le bilan est mauvais après huit journées. De sa confession, le groupe n’est pas loin de débuter leur saison, le manque de réussite devant le but pèse pour l’instant lourd dans les résultats du club.

Mais la patience des supporteurs commence à atteindre leurs limites. Lors de la dernière défaite contre l’OGC Nice, 3-0, les joueurs ont longtemps parlementé avec les kops pour apaiser un peu les esprits, à quelques jours d’un derby très attendu. Une situation des plus complexes, sous fond de rachat du club, l’ambiance à l’Étrat n’est pas rose en ce moment. Pour beaucoup de médias, dont l’Équipe, la suite de Puel à l’ASSE dépend du résultat de la rencontre de dimanche. Des noms comme Laurent Huard (ancien adjoint de Printant, aujourd’hui à la tête du centre de formation), David Guion, ancien coach du Stade de Reims, ou encore Razzik Nedder (Coach de la réserve en N3), sortent déjà dans les premières rumeurs, bien que pour le moment cela ne reste que des bruits.

La coupe semble déjà pleine, alors une énième défaite plongerait le club dans les profondeurs du championnat, l’ASSE est en crise et Puel n’a pas dû beaucoup dormir cette semaine, peut-être sa dernière en tant que tacticien des Verts.

Photo : asse.fr