Nous sommes partis à la rencontre d’un jeune sportif de haut niveau Roannais : Bertrand Petibout, kayakiste à Matel Sports Roanne.  Titulaire d’un bac S au lycée Jean Puy, il étudie désormais en Staps à Vichy. 

  • Expliquez nous votre parcours ?

Bertrand Petibout : “J’ai commencé le kayak de course en ligne à 7 ans au club de Matel Sports Roanne, tout de suite en compétition. J’ai remporté huit médailles aux championnats de France depuis la catégorie minime dont sept titres.  Sélectionné en Equipe de France U18 en 2018, 2019 et 2020, j’ai participé aux Championnats d’Europe de marathon (11ème) et trois fois aux Olympic Hopes (compétition regroupant les jeunes espoirs du kayak mondial). En 2020, j’ai obtenu une médaille de bronze à cette occasion en Hongrie en K2 1000m (Kayak biplace).”

  • Comment êtes vous tombés dans cette discipline ? 

B.P : “Mon père faisait du kayak à haut niveau. Il a participé aux Jeux Olympiques de Séoul et à de nombreux championnats du monde. J’ai donc été “dans le bain” depuis tout petit en regardant les courses de mes parents depuis le bord des bassins.”

  •  A quelle fréquence hebdomadaire vous entraînez-vous ? Est-ce compatible avec vos études ?

B.P : “Je m’entraîne à raison d’une quinzaine de séances par semaine, soit environ 25 à 30h, réparties entre la préparation physique (vélo, course à pied, natation ), le bateau et la musculation.  Comme je suis en L1 STAPS, c’est possible. De plus, j’ai des aménagements car je suis sur les listes ministérielles sportif de haut niveau.

  • Peut-on vivre de cette discipline ?

B.P : “Non, malheureusement, ce n’est pas un sport “professionnel”. Nous devons mener à bien le double projet sportif et scolaire, ce qui n’est pas toujours facile à notre âge. Malgré tout, je suis bien soutenu par mon club qui finance une grosse partie des déplacements et des stages mais aussi par le Comité Départemental Olympique et Sportif de la Loire (CDOS) qui m’octroie une bourse pour financer les achats nécessaires à ma pratique de haut niveau.”

  • Quel serait jusque là votre plus beau souvenir ? 

B.P : ” Sans aucun doute, ma course de 1000m à Szeged (Hongrie) en septembre dernier lors des Olympic Hopes avec une belle médaille de bronze au bout, malgré des conditions difficiles.

  •  Quels sont vos objectifs sportifs  pour les années à venir ?

B.P : “Je souhaite atteindre le plus haut niveau possible dans ma discipline avec comme objectif à moyen terme (2/3 ans) d’intégrer l’Equipe de France U23 et à long terme de participer aux Jeux Olympiques. Surement ceux de Los Angeles en 2028 car je serai sans doute encore un peu jeune pour ceux de Paris. Cela passera par beaucoup de travail et de sacrifices.”

  • Un mot de la fin ?

B.P : “Je conseille aux jeunes qui aime les sports de plein air, l’eau et la nature d’essayer notre sport car il est souvent méconnu mais très enrichissant.”

 

Photo : DR