Suite et fin de notre série sur le bénévolat dans la Loire. Zoom sur les actions menées pour conserver les bénévoles au sein des associations sportives.

Le rôle du bénévole est primordial dans les associations sportives, et encore plus dans cette période d’après-COVID qui a fait du mal au bénévolat. “La première chose pour pouvoir conserver un bénévole, c’est qu’il y ait une bonne ambiance au sein des clubs. Il faut trouver le bon compromis entre écouter tout le monde et impliquer un maximum de personnes” explique Cyril Cachet, représentant du Moto Club Andrézieux-Bouthéon. Pour tenter de garder un bénévole, on peut également tendre sur une mobilisation sans excès comme le préconise Pierre Vacher, co-président du Roannais Basket Féminin. “Il faut essayer de l’inscrire dans le projet de développement du club dans un rôle qui lui convient et où il prend plaisir à aider le club à se structurer. Il ne faut pas le surcharger de travail mais le responsabiliser dans son domaine de prédilection”. Un bénévole doit également s’inscrire dans l’orientation choisie par les clubs pour avoir un rôle à jouer dans son développement. “Le projet associatif doit être une bible pour tous les bénévoles du club afin de travailler dans le même sens et avoir les mêmes objectifs” ajoute Gilles Monnier, président de l’Office du Mouvement Sportif Stéphanois.

Une valorisation importante

Les clubs cherchent de plus en plus à valoriser le rôle du bénévole. Mais comment faire prendre conscience à une personne qui donne de son temps au sein d’une association qu’elle est importante au sein de la structure ? L’écoute en est l’un des piliers fondamentaux. “Être à l’écoute de chacun, même si on ne peut pas répondre aux attentes de tout le monde mais prendre en considération toutes les idées, c’est important” poursuit Cyril Cachet. La matérialisation peut également être l’une des clés pour valoriser l’apport d’un bénévole. “On peut faire plaisir par des petits gestes du quotidien. Cela peut passer par des remerciements aux actions menées, faire de petits bons cadeaux lors des assemblées générales, offrir des tee-shirts aux couleurs du club pour que le bénévole s’identifie à lui. Cette valorisation me semble indispensable” admet Pierre Vacher. Du côté de Gilles Monnier, la mise en avant des bénévoles passe plutôt sur les moments en public. “Bien sûr qu’il est très important de valoriser les bénévoles mais pas spécialement par un cadeau ou différents objets mais par le fait de les valoriser en public ou même par mail en les remerciant ou en les encourageant”. Si le bénévole veut s’impliquer encore un peu plus dans la vie du club, il lui est possible de rentrer dans le bureau des associations, qui sont de plus en plus en mal de monde. En effet, dans beaucoup de structures, certains postes à responsabilités sont vacants ou restent tenus par des membres historiques qui souhaitent passer la main. Plus que jamais, si vous avez la fibre associative, les clubs n’attendent plus que votre aide…

Nos intervenants

Cyril Cachet
Représentant du Moto Club Andrézieux-Bouthéon

Pierre Vacher
Coprésident du Roannais Basket Féminin

Gilles Monnier
Président de l’Office du Mouvement Sportif Stéphanois