L’heure a sonné, il sera bientôt le moment de retourner sur les terrains, mais nous sortons d’une période qui, pour la plupart d’entre nous, était plus sédentaire que très active comme le voudrait l’engagement sportif. Mais pas de panique, il est encore temps de vous reprendre en main, même avec l’arrivée du foie gras, des bûches au chocolat et du champagne.

 

 

Si je devais donner 3 mots pour résumer l’équilibre ce serait : composantes, qualité et quantité. Composantes. Assurez-vous de bien avoir toutes vos composantes dans l’assiette, ce n’est pas parce que vous êtes sportifs que vous devez consommer uniquement de la viande et des pâtes. Alors, privilégiez un apport en viande ou en protéine végétale et une belle quantité de légumes. Un bon apport en féculent, pain, pâte, riz, puis un produit laitier et un fruit peuvent suffire.

Faites vous plaisir, de manière raisonnable

Qualité. C’est l’un des critères les plus importants, notamment dans la pratique d’une activité physique et encore plus si elle est de haut niveau. De la viande maigre plutôt que rouge, des légumes cuits plutôt que crus, surtout avant une compétition, sont nécessaires. Des féculents oui, mais de préférence complets pour être performant longtemps. Le produit laitier est indispensable, surtout chez les jeunes sportifs ; alors on alterne entre fromage et laitage. Puis le dessert avec un bon fruit, bien souvent oublié et remplacé par une crème dessert.

“Le plaisir dans l’équilibre”

Quantité. Attention, chasse aux personnes qui se donnent la liberté de manger à volonté, surtout en se donnant bonne conscience après un effort. Avant les fêtes et jusqu’à la reprise de votre activité physique, soyez vigilants. Pour les semaines, voire les mois passés, vous avez réduit vos efforts, baissé en intensité, voire pour certains à l’arrêt total, mais avez-vous réduit vos apports alimentaires pour autant ? Et bien non ! Et pour terminer, le plaisir, puisque ces repas de fêtes doivent avant tout rester des moments de plaisir, surtout en ce moment, mais de préférence ce que j’appelle le plaisir dans l’équilibre. C’est prendre plaisir, tout en respectant vos 3 critères détaillés ci-dessus. Et ça, quelques jours avant les fêtes c’est indispensable.

 

Article rédigé par Clémence Escot, Diététicienne-Nutritionniste