Ambassadeur du Département de la Loire cette année, découvrez à travers trois questions le parcours et le portrait de Guilhem Grenier.

Présentez-vous en quelques mots ? 

Je suis enseignant spécialisé en collège. Après des années enfermé dans des gymnases à taper le volant de badminton dans toute la France, j’ai eu besoin de “prendre l’air”. J’ai découvert le sport de plein air il y a 12 ans. Suite à un pari de soirée (à une heure un peu tardive…), j’ai découvert le raid multisports avec des amis d’enfance. Et là j’ai chopé le virus, un virus positif, lui… Le raid se pratique toujours en équipe. C’est un enchaînement d’épreuves qui combine plusieurs disciplines dont le trail, le VTT, la course d’orientation… J’ai fait plein de rencontres depuis. Je ne me lasse plus de partager des moments d’aventure, des projets un peu fous et la découverte de lieux insolites. Je suis un fan absolu de la nature et des moments de partage.

Que représente pour vous le fait d’être ambassadeur du département de la Loire ?

Être ambassadeur c’est la possibilité de développer et faire vivre des activités et des lieux qui me tiennent à cœur. L’envie de faire partager cette passion. Le département offre un panel de paysages très large mais souvent méconnu… A nous de le faire savoir !

Quels seront vos objectifs en 2021 ?

Des manifestations organisées par et dans le département de la Loire. Mais que va nous réserver l’année 2021 ? Je compte faire quelques raids nationaux en Lozère, Vaucluse, Ardèche… et la finale des championnat de France dans le lot et faire mieux qu’en 2020 (4e). Je veux aussi faire un raid en autonomie non-stop de 90 heures dans les Alpes de Sud. Mais je crois que ce qui va rythmer mon année c’est des projets avec les copains.