Depuis quelques années, une discipline se développe à vitesse grand V : le E-Sport ou sport électronique. Des joueurs professionnels s’affrontent sur divers jeux vidéo lors de compétitions en ligne ou sur place (ce qu’on appelle des Lan) organisées dans le monde entier. Les joueurs y consacrent leur vie. Plusieurs heures d’entraînement journalier restent nécessaires pour atteindre le haut niveau.  

Un peu d’histoire

Les premières compétitions apparaissent en 1997. Les années suivantes, les tournois deviennent de plus en plus attractifs. L’augmentation des dotations pour les vainqueurs (plusieurs millions de dollars) en est la cause principale. En 2010 la Fédération internationale de sport électronique (Esif) voit le jour. En France, le statut de joueur professionnel est reconnu depuis 2016. L’association France eSports réunit les principaux joueurs français dans le but d’encadrer cette pratique ! Les parties sont diffusées en streaming majoritairement sur la plateforme Twitch.

Le e-sport en tant que discipline olympique ? L’éternel débat

Le Comité Olympique reconnaît depuis 2016 le sport électronique comme un sport. La prochaine étape serait de devenir discipline olympique. En amont des olympiades de cet été, des bribes d’E-sport auront lieu. Les Olympic Virtual Series se disputent en marge de l’événement, sur des jeux de voile, de baseball, d’aviron, de cyclisme et de course automobile. Le CIO teste mais désire vraisemblablement intégrer le e- sport aux jeux dans les années à venir comme l’expliquait son président Thomas Bach : “Les Olympic Virtual Series sont une expérience numérique olympique nouvelle qui a pour ambition de renforcer l’engagement avec de nouveaux publics. Elles encouragent la pratique du sport et assurent la promotion des valeurs olympiques”

Bon nombre ne comprennent pas que le e-sport soit considéré comme une activité physique.

A vous de juger !