La sélection du Pacifique va quitter le Forez après y avoir passé un mois, entre son hôtel de La Charpinière à Saint-Galmier et le stade Baudras à Andrézieux. Une préparation fâcheusement perturbée par les nombreux cas de Covid qui ont touché joueurs et staff fidjiens.

Vern Cotter, le sélectionneur des Fidji et ancien coach emblématique de l’ASM Clermont a rendu un bel hommage aux dirigeants du RCAB ce mardi matin, après que son groupe se soit entraîné longuement sous la pluie, sur la pelouse humide du stade Roger Baudras. « Je vous remercie pour votre travail et votre gentillesse » a t-il félicité le président du RCAB Eric Trouillet, lequel lui a offert un magnum de vin, un tee-shirt et une casquette à l’effigie du club en retour.

Privés de matches officiels de l’Autumn Nations Cup, contre la France, l’Italie et l’Ecosse en raison des nombreux cas de Covid 19 qui se sont propagés au sein de la sélection du Pacifique, les Fidjiens volants se sont entraînés dur afin de ne pas perdre le rythme et ne pas casser la dynamique qu’était en train d’installer leur nouveau coach depuis son arrivée en janvier.
Vern Cotter l’avoue « cela a été une grande frustration » de ne pas avoir accès à la compétition pour se jauger et évaluer les progrès de son équipe.

Les Fidjiens ont une envie folle de jouer

Il n’est pas simple « d’être enfermés », dixit Cotter, alors que les joueurs rêvent de grandes chevauchées dont ils ont le secret. La délégation fidjienne, forte de 44 personnes a dû prendre son mal en patience et le sélectionneur confiait ce mardi avoir senti « l’enthousiasme et l’envie folle de jouer » de ses joueurs, à la fois guerriers et artistes.

Lors de cette matinée portes ouvertes, devant les maires de Saint-Galmier et d’Andrézieux, les partenaires du club, quelques éducateurs et les médias, réunis en nombre restreint sur le côté droit de la tribune Julien Bonnaire, les rugbymen vêtus de noir ont travaillé leurs automatismes afin d’être prêts à affronter la Géorgie dimanche à Murrayfield en Ecosse dans un match de classement qui permettra aux partenaires de Nemani Nadolo de dépenser toute l’énergie accumulée dans les chambres de l’hôtel de La Charpinière à Saint-Galmier depuis début novembre.

Ils plieront bagages ce jeudi direction l’Ecosse, avec le souvenir d’avoir passé du bon temps malgré tout dans le Forez. Vern Cotter dit avoir apprécié la gentillesse et la disponibilité des dirigeants du RCAB, leur promettant de revenir à Andrézieux dès l’année prochaine. Et pourquoi pas aussi dans trois ans pour la coupe du monde en France. En tout cas, le club andrézien semble avoir réussi son banc d’essai dans l’optique d’accueillir une sélection lors de cet évènement.

Yves Verrière

Crédit Photo : Léana Verrière