Crédit photo : Léana Verrière

 

Après un début de saison positif pour les joueurs du RCAB, Clément Vidal, leur coach, nous en dit plus sur ce vers quoi il souhaite orienter son rugby et sur le jeu qu’il met en place pour son équipe.

Le Schéma

“La colonne vertébrale d’une équipe”

Tout le monde a une importance capitale dans l’équipe, que ce soit au rugby ou au foot. Après, on peut quand même voir des joueurs qui font basculer des rencontres. Le buteur de l’équipe par exemple, le 10 généralement, est forcément primordial au niveau des points. On parle aussi de la “colonne vertébrale” d’une équipe, le 2 et le 8 à l’avant, le 9 et le 10 à la charnière et le 15 à l’arrière. Ce sont 5 joueurs dominants et importants de l’effectif. Ce sont des postes prépondérants à la réussite comme tout le reste de l’équipe évidemment qui vient compléter chaque secteur de jeu.

 

La Tactique

“Rugby complet : Vitesse et mouvement”

Au RCAB, la tactique se décide surtout par rapport à l’effectif. Je préfère miser sur des joueurs mobiles et rapides. Devant, ils sont costauds mais ont une forte vitesse de pointe. Le jeu se base sur de la rapidité et sur toute la largeur du terrain. Comme ça on peut se créer de l’intervalle et mettre la défense adverse en retard, ça devient donc plus facile à transpercer. Le but de notre jeu, c’est de mettre du rythme sur la longueur car on peut tenir physiquement. Avec le rugby moderne, il faut mettre de la vitesse et du mouvement pour déstabiliser l’équipe en face plutôt que tout miser sur l’affrontement. En fonction des adversaires et des conditions de match, on sait très bien resserrer notre jeu pour bloquer les attaques. Notre ADN, c’est mettre du volume en attaque pour déborder l’adversaire et créer des intervalles.

 

Le championnat

“Mettre beaucoup de rythme”

On est troisième de notre poule pour le moment en Fédérale 3. Les équipes au-dessus de nous au classement pratiquent un rugby moderne et de vitesse comme on le met en place au RCAB. Elles ne misent pas tout sur la défense en attendant une brèche. Elles jouent un rugby moderne avec beaucoup de vitesse et d’efficacité à l’impact. Le XV de la Dombes (premier de poule actuellement) met beaucoup de rythme et prolonge les séquences de jeu pour obtenir la faute. Riom propose un même fonctionnement avec des avants mobiles et des 3/4 rapides. Les autres équipes avec un rugby physique, avec des gros pack d’avants sont plus en retrait sur le championnat. Ce qui marche, selon notre avis avec les autres entraîneurs de Fédérale 3, c’est que le rugby moderne, complet, est plus viable sur l’ensemble d’une saison.

 

Un exemple

“L’Afrique du Sud et l’Australie”

Le cœur ira à Castres évidemment, parce que j’ai grandi là-bas. Mais en termes de rugby, j’aime beaucoup ce qui se fait à la Rochelle et à Bordeaux. Ce qu’ils proposent est ultra intéressant avec un même profil de rugby “total”, qui mise sur la vitesse et les mouvements de ballon. Ce sont deux clubs à suivre sur ce style de jeu. En termes de championnat, j’aime regarder ce que propose l’hémisphère sud, en Afrique du Sud et en Australie par exemple. Ils ont un vrai temps d’avance comparé au rugby proposé en France. Le championnat Anglais s’y essaie depuis 5 ou 6 ans après leur échec en Coupe du Monde chez eux. Ils ont fait une refonte de leurs systèmes de jeu et toutes les équipes misent sur un rugby total qui est super agréable à regarder. Les vrais puristes de rugby aiment bien l’affrontement, mais chacun a son rugby préféré, donc il y en a pour tous les goûts.