L’intérieur arrivé en 2021 en provenance de Boulogne-sur-Mer (NM1) a réalisé une saison de très bonne facture avec Saint-Chamond en Pro B.

Quelques mois après, comment avez-vous digéré cette saison à la fois exceptionnelle et frustrante ?

M.B. : “On a eu du temps pour couper. Cela a été un ascenseur émotionnel qui s’est mal terminé puisque nous avons échoué au premier tour des playoffs. Je pense que ça restera comme l’une des plus belles saisons de l’histoire du club. Quand on regarde, avec du recul, ce que l’on a accompli, le fait d’avoir joué les yeux dans les yeux avec tous les cadors du championnat, nous pouvons être fiers.”

Qu’est-ce qui a fait, selon vous, que l’équipe ait réussi une telle saison ?

M.B. : “Je pense que tout s’est enchaîné très vite. Nous avions un peu d’insouciance au début. Il y a eu une vraie entente sur et en dehors des terrains avec un partage du ballon qui a pu faire la différence. Si on m’avait dit au début de saison que nous passerions quasiment toute la saison en tête, je ne l’aurais peut-être pas cru. C’était quelque chose d’exceptionnel.”

C’était la saison de révélation pour vous…

M.B. : “Je ne suis pas tout seul, j’ai vraiment besoin du collectif pour évoluer et être performant. On a fait les efforts tous ensemble.”

Saint-Chamond devrait être plus attendu la saison prochaine ?

M.B. : “On va être plus attendu, oui, mais aussi plus respecté je pense. Il va y avoir des équipes qui seront très solides au regard des différents recrutements. Je pense que nous aurons une équipe très complémentaire. Nous aurons des joueurs qui correspondent à un modèle que nous essayons de créer.”

Est-ce que l’objectif sera le même que la saison dernière ?

M.B. : “Honnêtement, nous pensons déjà à faire une très bonne entame de championnat. On réalise une très bonne préparation physique. Il faudra mettre les ingrédients, comme la saison dernière, pour bien figurer. Si on peut jouer les premiers rôles, nous ne nous en priverons pas. Le basket n’est pas une science exacte.”

Vous vous entraînez dans la nouvelle Arena Saint-Etienne Métropole, comment avez-vous appréhendé ce nouvel outil ?

M.B. : “C’est une salle incroyable. Cela nous permet de nous préparer dans de bonnes conditions. Avant, à Boulloche, nous avions déjà une chaude ambiance et nous espérons que ce sera encore plus fort dans cette belle Arena.”

D’un point de vue personnel, jusqu’où souhaitez-vous aller ?

M.B. : “Je ne me fixe pas de limite. Je ne ferme aucune porte mais je suis déjà très content de pouvoir performer et d’être au niveau où je suis. Quand on voit d’où je viens (ndlr : il n’a pas fait de centre de formation), c’est une vraie fierté. Ce sera beau d’aller voir plus haut mais je sais que ça passe par du travail, mental, physique et technique.”

 

Photo : Laurent Peigue