Dans une année charnière pour le club, qui fête ses 120 ans en 2022, le bureau directeur a été renouvelé avec un nouveau président.

Un anniversaire pas comme les autres. 120 ans, ce n’est pas commun pour un club sportif dans la Loire et encore moins dans le rugby. C’est ce qu’a rappelé Bernard Laporte, président de la Fédération Française de Rugby, lors de sa venue au tournoi de l’école de rugby « P’tit Roannais” en mai. Pour cet événement marquant de cette année anniversaire, ce sont 700 enfants issus de 14 clubs qui sont venus jouer sur les terrains roannais. Ce tournoi est l’un des moments clés du 120ème anniversaire du club, après le défilé organisé un peu plus tôt qui a vu les équipes et anciens joueurs rallier l’hôtel de ville de Roanne à pied. Les festivités se poursuivront sur juin et cet été, avec la volonté pour l’ASR d’organiser un match amical de prestige. Une soirée d’anniversaire devrait également être organisée pour conclure cette belle année, ponctuée également par la mise en vente d’une écharpe spéciale, de bouteilles de vin d’une cuvée anniversaire ou encore de textiles aux couleurs du club.

“Repartir sur de bonnes bases”

Mais la priorité de la nouvelle équipe dirigeante, en place depuis le 3 mars, est de pérenniser le club et l’équipe senior. “Nous n’avons plus d’entraîneur pour l’équipe une” explique Gérard Gacon, le nouveau président du club. Des discussions sont en cours et des contacts ont été établis. Pour le nouveau bureau, l’objectif est clairement de redynamiser le club par le biais des 120 ans. Passée en première division dans les années 70, l’AS Roanne Rugby a ensuite connu de nombreuses étapes dans son histoire pour arriver aujourd’hui à se maintenir en division d’honneur. “Nous souhaitons repartir sur de bonnes bases et, même si je pense qu’on aurait notre place au-dessus, il faut que l’on garde une continuité” poursuit Gérard Gacon. “Nous n’afficherons pas d’ambitions démesurées comme cela a pu déjà être le cas auparavant. Nous faisons un gros effort sur la formation, c’est l’une des bases de notre édifice” conclut Yannick Sybelin, vice-président de l’ASR. En attendant, le club attire toujours plus de spectateurs à Griffon lors des réceptions à domicile. Financièrement, tout est également dans le vert pour l’écurie historique roannaise qui peut entrevoir l’avenir avec sérénité.

Photo : Jules Roche