On continue le Tour des Clubs de la Loire Parlons Sports. Après avoir récemment parlé tennis et football, place au cyclisme et à l’Espoir Cycliste Saint-Étienne Loire (ECSEL).

Une ascension fulgurante

La formation stéphanoise voit le jour en 1991 au sein du collège Valbenoîte suite à un regroupement de parents d’élèves. La première année, le club compte 31 licenciés et va remporter ses premiers succès par l’intermédiaire des 23 coureurs qui le compose et qui ont tous entre 8 et 16 ans. L’ECSEL ne cesse de grandir que ce soit par son nombre d’adhérents mais aussi par ses victoires. Cette ascension va aboutir en 1996 à la création d’une équipe sénior pour ne pas abandonner les espoirs formés durant de longues années. L’équipe ligérienne devient une véritable référence au point d’être élue “meilleur club de France” par Vélo Magazine en 1997. En 2000, elle accède à la DN1 soit le plus haut niveau amateur où elle se situe encore aujourd’hui.

Un bilan impressionnant 

Depuis 1996 et la création de son équipe sénior, l’EXCEL dépasse régulièrement les 100 victoires par saison. Des succès prestigieux avec de nombreux championnats nationaux notamment 13 titres de champion de France amateurs. Le club ligérien brille aussi à l’échelle continentale et mondiale avec deux médailles d’argent dans des championnats d’Europe et deux médailles de bronze dans des championnats du monde. Aujourd’hui, la formation stéphanoise brille toujours au travers de ses 220 licenciés et de ses bonnes performances à l’image de leur dernier Tour du Pays Roannais où elle finit meilleure équipe de l’épreuve.

L’ECSEL a toujours eu pour ambition de former des jeunes cyclistes. En 1997, elle devient partenaire de l’équipe professionnelle Casino qui deviendra par la suite AG2R la mondiale toujours dans le peloton aujourd’hui. Au cours de son histoire, de grands coureurs sont passés professionnels après leur passage à Saint-Étienne. C’est le cas d’Alexandre Vinokourov, d’Andy Flickinger ou encore Cyril Dessel, toujours licencié au club.