Après le critérium d’hier soir dans les rues de Roanne, les coureurs du Tour du Pays Roannais entrent dans le vif du sujet. Une étape autour de Chalmazel qui risque de faire beaucoup de dégâts. 

Les choses sérieuses commencent aujourd’hui. Avec 2285 mètres de dénivelé en 154 kilomètres, cette première étape du Tour du Pays Roannais doit permettre de faire des différences. Elle se compose d’un circuit de deux boucles partant de Chalmazel et qui emprunte le col du Béal puis le col de la Loge. Les coureurs n’auront aucun mètre de vallée entre la descente du premier et la montée du second. L’enchaînement à deux reprises de ces difficultés va faire beaucoup de mal au peloton.

Le premier écrémage devrait avoir lieu lors de l’ascension du Col du Béal qui, avec ses 1390 mètres d’altitude, représente le sommet le plus haut de cette 32ème édition. C’est ici que l’on retrouve les pourcentages les plus importants du jour avec une pente entre 5 et 7 %. Les acteurs de la course risquent cependant d’attendre le Col de la Loge pour se découvrir. Certes celui-ci offre une inclinaison moins rude mais plus longue et irrégulière. De plus après le deuxième passage à son sommet, il ne reste plus qu’à plonger vers Chalmazel pour franchir la ligne. Les hommes en tête à ce moment-là ont alors de grandes chances de se disputer la victoire en bas. Encore faut-il être adroit dans les descentes qui elles aussi ont un rôle essentiel à jouer dans cette étape.

Crédit photo : Direct Vélo