Cavalière depuis l’âge de 4 ans, la Villerestoise Kathleen Capa a glané cet été le plus beau podium de sa jeune carrière.

Passionnée depuis toute petite du domaine équestre et, par conséquent, des animaux, la jeune Kathleen Cappa a démarré la discipline du côté de la Billonnière à Lentigny. “J’ai toujours voulu faire quelque chose en rapport avec les animaux. J’aurais pu commencer à pratiquer avant 4 ans, mais je n’avais pas encore l’âge (rires). Ma maman m’a fait découvrir cette passion”. Petite fille, elle commence à faire quelques concours, notamment de maniabilité, qui lui donnent goût très vite à la compétition. Kathleen participe à ses premiers championnats de France en 2015 et enchaîne les concours à échelle locale organisés par les clubs du coin.

Une médaille d’argent nationale cet été

Depuis 2018, elle intègre l’Écurie de Champlong à Villerest, où elle réside. “Je suis juste à côté, c’est pratique pour moi d’aller régulièrement m’entraîner. Depuis trois ans, je monte toujours la même jument, ce qui a aidé ma progression en compétition”. Coachée et suivie par Julie Vernusse, la jeune femme de 20 ans a réalisé cet été la plus belle performance de sa jeune carrière. En effet, du côté de Lamotte-Beuvron, Kathleen participe aux Championnats de France pour la première fois depuis 2019, les deux années COVID étant passées par là. Trois jours de compétition et 85 cavalières sur la ligne de départ. Elle a effectué trois parcours sans faute, c’est-à-dire après avoir fait face à 15 obstacles, avant que les barrages ne dessinent le podium. Kathleen Capa termine deuxième et donc est devenue vice-championne de France CSO Club 2 Jeune Cavalier. “Je m’entraîne 2 à 3 fois par semaine, plus les concours organisés les dimanches. Je dois m’organiser avec les études et avec mon travail”.

“Une relation homme-animal très importante pour moi”

Pour l’heure, la Villerestoise ne peut pas encore vivre de sa passion. Elle concilie les entraînements avec un job dans une jardinerie roannaise. Ce qui ne l’empêche pas de garder une passion intacte. “C’est un sport individuel mais avec une relation homme-animal qui est très importante pour moi. Il y a cet esprit de compétition qui me plaît, c’était un rêve d’être sur le carré d’honneur en Championnat de France”. Ce très bon résultat obtenu cet été donne encore plus d’ambitions à Kathleen Capa à l’avenir. En effet, elle sait que son heure viendra. “Un jour, je tenterai ma chance plus haut. Je voudrais atteindre ce but de pouvoir vivre de ma passion et partir faire des concours dans toute la France avec mon propre cheval”. En attendant, la cavalière fait la fierté de ses proches et du sport roannais.