Yohan Cabaye se souvient avoir déjà connu « Pas mal de changements d’entraîneur», même si c’est c’est la première fois avec cette ferveur autour du club», ce qui change le donne. Mais d’emblée, il relève que pour l’heure, « Ghislain Printant est toujours celui de l’ASSE » et à ce titre il prévient « Il faut respecter le coach ».

Cela passe par le terrain et si le milieu de l’ASSE n’a pas d’explication au départ raté de l’équipe, il avance des solutions simples sur le papier « c’est dans ces situations qu’on voit la caractère des hommes et l’envie de s’en sortir ». Il souligne un point positif quand la question se pose « Il n’y a pas de clans et c’est un groupe de personnes de grande valeur, je suis sûr qu’on va le démontrer », tout en ajoutant « À nous de veiller à rester tous ensemble ».

Les mots tranchent « Il est facile de pointer du doigt qui que ce soit », et il préfère « regarder vers l’avant. A nous de ne pas lâcher, on est des professionnels. Sûr qu’on a des manques, mais on doit avoir un investissement irréprochable ».

D.B