La ville de Roanne n’oublie pas ses clubs. Le 9 janvier dernier, un groupe d’étude s’est réuni au cœur de la ville ligérienne pour étudier la meilleure méthode pour venir en aide au sport durant la crise sanitaire.

Cette enquête, menée par le service des sports de l’agglomération Roannaise fait un état des lieux des clubs de la ville. Dans un premier temps était réalisée une analyse du nombre de licences, l’état des partenariats et les attentes de 20 clubs du Roannais. Par la suite, l’enquête s’est adressée à l’ensemble des associations sportives roannaises. Toutes ou presque rapportent le même constat : pertes financières et nombre de licenciés en baisse. Un constat alarmant si l’on prend en compte que la survie d’un club dépend de l’investissement personnel et financier de ses adhérents. Même si les entraînements ont pu reprendre, la perspective d’un couvre-feu avancé à 18h n’aiderait pas à remobiliser les licenciés en ce début d’année.

Conscient du risque de perdre ses associations sportives, le service des sports de Roanne s’est associé avec un groupe de 12 clubs pour réfléchir à une nouvelle dynamique. Deuxième objectif de réflexion, préparer le plus rapidement possible une relance des activités de tous les clubs sondés.