Avec une équipe en National B, deuxième échelon français, le Club Handisport Forézien nourrit de belles ambitions et développe de nombreux projets.

Créé en 1983, le club s’est renouvelé au fil des années pour continuer à exister aujourd’hui. Cette microstructure fait désormais partie du gratin français du basket handisport. “Au départ, c’est une équipe de copains. Nous étions tous du coin, proches de Feurs. Maintenant, nous avons évolué et notre groupe est international avec des joueurs étrangers” explique Guy Devret, président du club depuis onze ans. Le Club Handisport Forézien a connu pendant une saison le championnat de National A dans son histoire. C’est justement l’ambition de monter qu’a le groupe cette année, même si la tâche s’annonce rude. L’autre but de la structure, c’est de pouvoir rayonner sur tout le département. L’équipe joue dans le Forezium, la même salle que les Enfants du Forez (NM2). “Nos deux clubs sont bien distincts et différents. Nous allons essayer prochainement de mutualiser un peu les moyens”.

Un manque de bénévoles

Le club à la vingtaine de licenciés recherche toujours activement des moyens pour subvenir à l’équipe de National B. Les déplacements pour les matchs sont relativement coûteux, notamment à cause du matériel à emmener à chaque rencontre à l’extérieur. Outre l’aspect sportif, le Club Handisport Forézien se démarque aussi par ses actions en dehors du parquet. “Nous faisons régulièrement des interventions en école pour parler du handicap. C’est quelque chose qui touche vraiment les jeunes qui sont de plus en plus réceptifs”. Tous les joueurs ont un travail à côté de leur étiquette de joueur de haut niveau, ce qui empêche le club de développer la partie intervention en milieu scolaire. De plus, le Club Handisport Forézien manque de bénévoles. “Le COVID a un peu cassé la dynamique. Des bénévoles qui étaient là depuis longtemps ne sont plus présents”. Un fait d’autant plus important que le club met en place en ce moment une école de basket pour les jeunes ou les débutants en partenariat avec Saint-Etienne Handisport.

Une pratique ouverte à tous

Le basket en fauteuil n’est pas uniquement réservé aux personnes porteurs de handicap. La discipline est ouverte aux valides. Chaque joueur a une note de classification, en fonction de son handicap. Celle-ci varie entre 1 (handicap élevé) et 5. L’entraîneur, au moment de composer son équipe, ne doit pas dépasser un total de 14,5 sur le parquet avec les cinq joueurs alignés. La pratique est donc ouverte à tous et le Club Handisport Forezien souhaite la promouvoir de partout dans le département. Par exemple, une intervention avait été faite en 2014 à la Halle Vacheresse de Roanne avec un match d’exhibition contre les joueurs de la Chorale de Roanne.

Photo : Jean-Claude Rey