En septembre 2022, l’équipe fanion de rugby d’Andrézieux s’est aventurée sur un chemin semé d’embûches, à la découverte de la Fédérale 2 dont elle s’était ouvert les portes, au prix d’une saison qui restera dans les annales.


C’est aujourd’hui presque du passé, même si au moment de célébrer ses 20 années d’existence, avec un peu de retard puisque le RCAB est né en 2001, on s’est promis au sein du club d’accorder une importance particulière à ce fait majeur. Pérenniser cette accession, c’est-à-dire s’installer à l’étage supérieur, c’est la tâche à laquelle s’attellent staff et joueurs du groupe senior depuis le début d’une saison mouvementée. Mouvementée parce que les travaux de rénovation du stade Baudras d’Andrézieux ont évidemment obligé les rugbymen du cru à se déplacer plus souvent qu’à leur tour, 6 fois sur 10 matches joués, qu’ils ont émigré deux fois à l’Envol Stadium, le fief du football, pour y jouer, presque, à domicile, que leurs adversaires sont d’un calibre supérieur, et que le calendrier a été bouleversé par deux reports lors des deux dernières journées. Ce qui promet un programme bien rempli à partir du 15 janvier, jusqu’au 16 avril, où se terminera la première phase du championnat.


Où seront positionnés les Andréziens à ce moment-là? On espère au même endroit, voire un peu mieux qu’à ce jour, où les hommes du duo Clément Vidal- Matthieu LLari occupent la 8e place du classement (sur 12 équipes). Sur le site officiel du club, le coach en chef, Clément Vidal, a tiré ses premières conclusions sur une première partie qu’il estime correcte :
« Le groupe a réussi assez vite, même si on a pris une belle déculottée à Pontarlier lors de la première journée, à se mettre au niveau de ce nouveau championnat, en matchant avec pas mal d’équipes. On a bataillé avec la plupart d’entre elles et après un début de championnat assez compliqué au niveau des résultats, on a su relever la tête en s’imposant face à Saint-Claude à L’Envol, puis au Creusot. J’estime qu’on a un bel axe de progression, qu’on n’est pas encore au top de ce que l’on peut produire. On a pour ambition le maintien mais si on peut faire mieux, on ne s’en privera pas.« 


Entre humilité et ambition donc, le RCAB, récompensé dernièrement lors des Victoires du Sport au titre de meilleure équipe du département, a bien l’intention de repartir du bon pied dès le dimanche 15 janvier au stade Baudras, face à Saint-Priest, un des gros morceaux de la poule 1 de Fédérale 2.

 

Rédigé par Yves Verrière

Photo : Léana Verrière