Une jeune licenciée du Tennis Club de Savigneux a été sélectionnée en tant que ramasseuse de balles à Roland-Garros. 

Capucine Béal, 15 ans, tombe dans l’univers du tennis à Savigneux dès l’âge de six ans. Impliquée dans la vie du club, elle participe aux entrainements de l’école de tennis en compagnie de Pauline Stelljes (coach diplômée d’état). Son premier tournoi senior en septembre dernier lui permet de se classer 30/2. La balle jaune dans les veines, elle espérait cette année être retenue à Roland- Garros.

Ramasseuse de balles expérimentée

La jeune savignolaise n’en est pas à son coup d’essai. En 2019, elle réalisait déjà cette tâche lors de l’Open Parc de Lyon. Fort de cette expérience réussie, elle réitère l’expérience au tournoi de Monte Carlo récemment. Son rêve reste alors d’officier durant les Internationaux de France. C’est désormais officiel depuis quelques jours, elle fera partie des ramasseurs de balles à cette occasion.

La sélection a été différente par rapport aux années précédentes. La demi journée de sélection habituelle s’est transformée en une session d’une heure. A la suite de celle ci, l’adolescente ligérienne a été invitée à réaliser une semaine de formation, malheureusement annulée à cause de la crise sanitaire. C’est à travers une visio conférence qu’elle a appris sa sélection en compagnie de 282 autres adolescents. Rappelons au passage que près de 4000 jeunes tentent leur chance initialement.

J’avais envie de découvrir les coulisses des grands tournois et être au plus près de l’action. Il n’y a pas de meilleur moyen que d’être sur le terrain pour admirer la vitesse du jeu” confiait elle à Parlons Sports Loire. C’est désormais chose faîte, elle côtoiera les meilleurs joueurs mondiaux porte d’Auteuil.

Une tradition qui perdure

Le club de Savigneux est souvent représenté sur l’ocre parisien. En effet, Raoul Dupin et Candice Béal (sœur de Capucine) ont officié à Roland Garros respectivement en 2012 et 2013.

Nombreuses fois spectatrice, elle sera cette année une participante active du grand chelem et semble suivre le chemin de sa sœur.

Photo : Capucine Beal / Instagram