Après deux années de pandémie, la structure forézienne a réalisé une très belle année 2022 ponctuée de nombreux événements populaires.

La journée du mercredi 19 octobre a mis le point final d’un très beau cru pour l’hippodrome de Feurs. Le Grand National du Trot, organisé à cette date, est passé par la commune du centre de la Loire et a attiré un public nombreux, pour le plus grand bonheur du président de l’hippodrome, Gérard Vacher. “Cet événement est à l’image de l’année que l’on a passée. On a des retours qui sont excellents sur les journées organisées chez nous. On arrive à avoir du monde et surtout beaucoup de jeunes”. Il faut dire que la structure a souhaité miser sur la jeunesse et sur la modernisation en sortant de ces années COVID. Ce pari est réussi pour les dirigeants de l’hippodrome. Avec la mise en place d’activités autour du poney ou encore la venue de manèges, cela a permis au lieu de devenir attractif pour tous les publics, même les très jeunes. “Cette année, on a fait de très bonnes choses. Les gens sont contents de venir à l’hippodrome, il y a une bonne ambiance et on fait le maximum pour qu’ils soient satisfaits”. Si les Stéphanois répondent toujours présent à Feurs, c’est désormais la clientèle roannaise qui est en haut du tableau dans la fréquentation de l’hippodrome. Un public nouveau qui est ciblé par la structure et qui se déplace beaucoup les jours de courses. Outre les spectateurs, c’est aussi à la centaine de partenaires présente chaque année que l’Hippodrome de Feurs tient son succès. “On a des partenaires qui nous suivent, qui amènent du monde qui lui-même attire d’autres personnes. Quand on vient à l’hippodrome, on en ressort en général satisfait du moment qu’on a passé”. Après le succès de l’année 2022, Feurs se prépare à un exercice 2023 que l’on attend tout aussi exceptionnel. “L’hippodrome est devenu connu et attractif’ conclut Gérard Vacher. En plus des événements annuels habituels, l’hippodrome pourrait accueillir un autre événement d’ampleur nationale l’année prochaine.