L’ASSE est une institution du football français. Si certains joueurs ont marqué le club pendant de nombreuses années, d’autres sont de véritables héros d’un match. Aujourd’hui revenons sur Alexander Søderlund, le viking qui est venu tuer un Lyon.

Il y a des histoires qui prennent des années pour s’écrire. Puis il y a ces exploits qui semblent hors du temps. Un aparté dans un passage qui ne marque pas les esprits. Peu importe ce que le Norvégien Alexander Søderlund a pu apporter pendant son aventure sous le maillot vert, son nom restera à jamais associé au 112e Derby de l’histoire.

Malheureusement, l’ancien attaquant de Rosenborg ne parvient pas à s’imposer à Saint-Etienne. Un rendement faible et une forte concurrence poussent le Norvégien à quitter le Forez en 2018, deux ans après son arrivée. Sous les couleurs stéphanoises, Søderlund marque seulement 6 buts en 52 matchs. Pour se relancer, l’attaquant revient à Rosenborg, le club qui l’a fait briller. Il sera champion de Norvège dès son retour en 2018. Il remportera aussi la Coupe de Norvège et la Supercoupe. Avec Rosenborg, le géant norvégien semble retrouver des couleurs. Il quittera néanmoins la Norvège en 2020 et signe au BK Häcken en Suède. En 23 rencontres de championnat, Søderlund marque 8 buts. Il s’engage le 29 janvier 2021 en Turquie au Çaykur Rizespor pour un contrat d’un an et demi. Il forme un duo d’ancien de Ligue 1 avec le buteur français Loïc Rémy.

Depuis son départ de la Loire, l’attaquant semble avoir retrouvé un peu de ses qualités de finisseur mais il reste encore loin des performances qu’il a pu réaliser avec Rosenborg avant son passage en France.

 

Crédit photo : asse.fr